Loading color scheme

Responsabilité hospitalière : illustration d’un défaut d’information à propos d'un risque lié à la pratique de la césarienne

Le tribunal administratif de Rennes a condamné l’hôpital de Redon en Bretagne à verser 27.000 euros aux parents d’un enfant né handicapé, non pas en considérant qu’une faute aurait été commise au cours de la prise en charge de l’accouchement, mais en considérant que l’équipe médicale avait manqué à son obligation d’information.

La future mère devait initialement accouché par voie basse, mais l’équipe médicale lui avait recommandé de pratiquer, plutôt, une césarienne.

Le tribunal a estimé que les médecins n’avaient pas suffisamment informé les parents des risques d’une rupture utérine. Ce risque, prévisible mais ignoré des parents, s’est malheureusement réalisé, eu pour conséquence que l’intervention pour réaliser la césarienne a été réalisée dans une situation d’urgence. L’enfant est né avec un handicap.

Source : 20minutes

Pour toute problématique relative au droit de la responsabilité administrative et au droit de la responsabilité hospitalière, n'hésitez pas à contacter Me Andrieux : coordonnées et formulaire de contact