Loading color scheme

Covid 19 / Coronavirus : la CEDH déclare irrecevable la plainte d’un particulier mettant en cause la gestion, par les autorités publiques françaises, de la crise sanitaire.

La Cour européenne des droits de l'Homme a en effet considéré que l’intéressé, un particulier qui attaquait l’Etat français en raison de sa gestion critiquable de la crise sanitaire liée au covid 19 / coronavirus, ne justifiait pas suffisamment de ce qu’on appelle son intérêt à agir.

"La Cour observe que le requérant conteste les mesures prises par l'État français pour lutter contre la propagation du virus Covid-19 à l'égard de l'ensemble de la population française, mais qu'il ne démontre pas en quoi ces mesures l'ont personnellement affecté".

Ce n’est donc pas un rejet de principe de toute action engagée par un particulier contre l’Etat français du fait de sa gestion de la crise sanitaire qui est prononcée, mais bien un manque « d’intérêt à agir », c'est à dire l’insuffisante justification, par l’intéressé, des préjudices qu’il a personnellement subi du fait des mesures restrictives adoptées par les autorités publiques françaises.

A suivre donc, les actions visant à engager la responsabilité de l'Etat ayant certainement vocation à se multiplier...

Sources : France24 ; 20minutes